Psychophore, Thomas Cap de Ville
Entrepôt jusqu'au 9 mai
Exposition ouverte sur RDV aux professionnels jusqu'à la réouverture du Confort Moderne aux publics.
Visites professionnelles tous les mercredis à 14h00
-
Consulter le livret de l'exposition
Texte d'Elisa Rigoulet


Entrée libre
Exposition  
   

Thomas Cap de Ville collecte depuis son adolescence des objets, des images, des bouts de tissus qu’il range et conserve méticuleusement. Il a entrepris depuis quelques années de les faire vivre dans des livres qu’il confectionne lui-même de manière artisanale. Chaque exemplaire, unique, nous fait revivre des moments de vie, plus ou moins sombres, des errances aussi. On y croise ses amis, certains disparus, d’autres que l’on reconnaît, des têtes connues du Confort aussi comme Vava Dudu, Bonnie Banane, Apolonia Sokol. Des indices, des géographies se dévoilent au fil des pages et nous permettent de tirer le fil d’une narration ouverte, de construire une carte sentimentale. Il apporte tellement de soin à écrire cette mémoire qu’elle finit par créer un monde propre, bien présent celui-là.
Pour l’exposition Psychophore, de nouveaux livres ont été réalisés au cours d'une longue résidence mais TCDV a aussi mis ce temps à profit pour monter des vidéos qui dormaient dans un disque dur.
C’est la première résidence de TCDV. Il est arrivé début août pour vivre et travailler au quotidien au Confort Moderne. Malgré sa déjà longue expérience de création, que ce soit dans la mode, la photo et le clip vidéo, l’exposition est l’une de ses premières, après une découverte de son travail dans le monde de l’art l’année dernière par les très prospectifs Goswell Road, galerie associative gérée par un duo d’artistes.

Télécharger le dossier de presse de l'exposition