Craush, Régina Demina
Galerie jusqu'au 9 mai

Exposition ouverte sur RDV aux professionnels jusqu'à la réouverture du Confort Moderne aux publics.
Visites professionnelles tous les mercredis à 14h00
-
Commissaire associé : Philippe Munda, Salon du Salon
-
Consulter le livret de l'exposition
Textes de Régina Demina, Simon Johannin et Yann Chevallier

Entrée libre
Exposition  
   

CRAUSH est la première exposition monographique de Régina Demina, sur une invitation de Philippe Munda, commissaire associé et fondateur du Salon du Salon, Project space. CRAUSH est la contraction de Crush et Crash. L’exposition est conçue comme la reconstitution et le développement d’Alma, pièce de Régina Demina (Prix ADAGP Arts numériques 2017) et la reprise de la performance Phaeton (2019) liées par le film et le texte ASMR_Sickoflove augmentée de la production d’un double de l’artiste. Dans l’œil de Philippe Munda, elle devient aussi studio de shooting pour le livre CRAUSH à paraître aux éditions Salon du Salon en 2021.
Régina Demina est chanteuse, réalisatrice, actrice, diplômée du Fresnoy, Studio National des Arts contemporain. L’écriture est la base de son travail. Elle interroge la notion de “romantisme morbide” sous un prisme contemporain et la banlieue comme forme de mythologie moderne. Régina Demina explore la culture internet, les failles amoureuses et le choc comme notion de dramaturgie. 
Salon du Salon est un projet dédié à l’art contemporain et une maison d’édition, membre de P-A-C, réseau des galeries et lieux d’art contemporain. Philippe Munda son fondateur est photographe, éditeur et galeriste. C’est au sein de Salon du Salon qu’il développe des formes d’exposition et d’édition en art contemporain avec artistes, curateurs et écrivains invités en résidence. Salon du Salon est basé à Marseille et se déplace en résidence comme ici au Confort Moderne, pour y produire CRAUSH.

Que reste-t-il d’Alma ? Craush, une exposition, une reconstitution.
Une reconstitution sonore, une voix, quelques images imprimées sur des yoga mats. Un corps, des chaînes le traversent, tout comme les mots, les questions te traversent d’une oreille à l’autre :

Si tu imagines, le parfait personnage de jeu vidéo, 
d’après tes préférences, tes fétichismes, 
Comment serait-elle?
Si tu imagines ton actrice porno idéale, 
Comment serait-elle?
Si tu imagines ta strip-teaseuse idéale, 
Comment serait-elle ?
Décris-les physiquement, 
La manière dont elles bougeraient ?
Si elles t’évoquent un animal, 
un végétal, 
une créature extraterrestre …. 
n’importe, 
précise-le moi
Si cela t’évoque quelque chose, 
Attarde-toi sur les odeurs, 
Si ça t’évoque quelque chose, décris les textures, 
Les animations 3D ?
Si il devait y avoir une séquence interactive pour le personnage de jeu video, 
Que ferait-elle? 
Que dirait-elle?
...
(ASMR Sick Of Love (extrait), Régina Demina)

Télécharger le dossier de presse de l'exposition