Wodrascka Owczarek Orins
20h45
Club jeudi 14 décembre 2023
DERNIER CONCERT AVANT L’ANNÉE SUSPENDUE

Christine Wodrascka : piano I Paulina Owczarek : saxophone I Peter Orins : batterie
Concert  
   
Plein Tarif : 12 € Tarif réduit : 10 € Carte Culture : 8 € Le Joker : 3.5 €
Réserver
Expressionniste, ce trio européen. Même dans ses gestes les plus simples, dans ses impressions miniatures. Rare, inouï et précieux. Paulina Owczarek, sax polonaise, s'y confronte à un duo frenchy composé de Christine Wodrascka et Peter Orins. Ces deux derniers ont joint leurs fers dans le line-up de The Bridge #14, en 2017. Courtes saillies lyriques et larges stridences. Orins et Owczarek ont une complicité sonore affirmée née en duo et en orchestre. Les trois ont en commun la maîtrise du moindre geste et l’élan le plus sûr. Leur trio appartient forcément à cette histoire de mix et de mélismes, de spontanéité provoquée, de décharges provocantes. Entre expérimentation et impro free, l’énergie instinctive qui circule sans contrainte, peut se créer alors un espace où forer, enfin, le silence. Et laisser sourdre des dialogues courtois.


Wodrascka Owczarek Orins 20h45
RÉSERVER
jeudi 14 dcembre 2023
Concert  
Club  
Plein Tarif : 12 € Tarif réduit : 10 € Carte Culture : 8 € Bourse spectacles : 3.5 €
Expressionniste, ce trio européen. Même dans ses gestes les plus simples, dans ses impressions miniatures. Rare, inouï et précieux. Paulina Owczarek, sax polonaise, s'y confronte à un duo frenchy composé de Christine Wodrascka et Peter Orins. Ces deux derniers ont joint leurs fers dans le line-up de The Bridge #14, en 2017. Courtes saillies lyriques et larges stridences. Orins et Owczarek ont une complicité sonore affirmée née en duo et en orchestre. Les trois ont en commun la maîtrise du moindre geste et l’élan le plus sûr. Leur trio appartient forcément à cette histoire de mix et de mélismes, de spontanéité provoquée, de décharges provocantes. Entre expérimentation et impro free, l’énergie instinctive qui circule sans contrainte, peut se créer alors un espace où forer, enfin, le silence. Et laisser sourdre des dialogues courtois.