The Bridge #2.1
The Bridge #2.1 “Crying out loud” 20h45
Club mercredi 06 octobre 2021
Concert  
   
Plein Tarif : 12 € Tarif réduit : 10 € Carte Culture : 8 € Tarif adhérents : 8 € Le Joker : 3.5 €
Réserver
Production Jazz à Poitiers
The Bridge #2.1 “Crying out loud”
modus operandi
USA/FR
Rob Frye : saxophones, flûtes, synthétiseur, JayVe Montgomery : saxophones, flûtes, percussions, Simon Sieger : trombone, accordéon, Olivia Scemama : basse, Dan Bitney : batterie, électronique
Non content de lancer des ponts par-dessus l’Atlantique, The Bridge n’est jamais en carafe pour résoudre des quadratures de cercles infernaux. Preuve encore, avec ce #2.1. Le cercle est celui d’un nouveau quintet, la quadrature est donc une quintature. Néologisme ? Pas peur. Ici, il s’agit d’inventer ou, plus justement, de recomposer le réel. 5 musiciens avisés et un titre-programme, une contrainte-monde : Crying Out Loud. Pas vraiment un cri dans le désert, ces temps-ci le monde a ce qu’il faut de raison pour beugler bien fort. Ici, ce sera fait à 5, avec élégance et esprit critique. Fort du déséquilibre natif du quintet, la musique avance, ludique et protectrice, en se réinventant au fil de quelques compositions préalables. Autant de supports d’impro/protests, vaporisés alentour. Une musique toujours libre, radicale, mais avant tout fraternelle.

The Bridge #2.1 20h45
RÉSERVER
mercredi 06 octobre 2021
The Bridge #2.1 “Crying out loud” Concert  
Club  
Plein Tarif : 12 € Tarif réduit : 10 € Carte Culture : 8 € Tarif adhérents : 8 € Bourse spectacles : 3.5 €
Production Jazz à Poitiers
The Bridge #2.1 “Crying out loud”
modus operandi
USA/FR
Non content de lancer des ponts par-dessus l’Atlantique, The Bridge n’est jamais en carafe pour résoudre des quadratures de cercles infernaux. Preuve encore, avec ce #2.1. Le cercle est celui d’un nouveau quintet, la quadrature est donc une quintature. Néologisme ? Pas peur. Ici, il s’agit d’inventer ou, plus justement, de recomposer le réel. 5 musiciens avisés et un titre-programme, une contrainte-monde : Crying Out Loud. Pas vraiment un cri dans le désert, ces temps-ci le monde a ce qu’il faut de raison pour beugler bien fort. Ici, ce sera fait à 5, avec élégance et esprit critique. Fort du déséquilibre natif du quintet, la musique avance, ludique et protectrice, en se réinventant au fil de quelques compositions préalables. Autant de supports d’impro/protests, vaporisés alentour. Une musique toujours libre, radicale, mais avant tout fraternelle.