Scéno 3000 & OTO modachi
Julien Paci : Scéno 3000, Kumisolo : OTO modachi 19h
Club et galerie vendredi 14 février 2020
Concert Vernissage
   
Entrée libre
Depuis les platines, Salsifi Velly ambiancera le bar pour mieux friser votre soirée !
Julien Paci : Scéno 3000
Exposition
FR
Détourner, s'approprier, dévier, altérer : Julien Paci aime jouer avec notre rapport aux objets et interroger la relation ambiguë que notre société entretient avec le monde matériel. Alors quand il s'attaque au mobilier du musée, le plaisir du détournement s'en trouve décuplé. Plaisir malicieusement partagé avec des collégiens et des lycéens qui le rejoignent le temps d'une exposition pour coiser l'art du tuning et de la scénographie.
Kumisolo : OTO modachi
Concert
JAP
Après une semaine passée dans le monde fou fou fou de Kumisolo, les musiciens du collège Ferdinand Clovis Pin ne seront plus tout à fait les mêmes. Sous prétexte de composer leur propre représentation de la musique japonaise, ils auront surtout appris à jouer avec les codes et les cultures, affirmer leur singularité, monter sur scène, chanter la vie quotidienne comme dans une comédie musicale et crier haut et fort leur propre représentation du monde. A partager sans modération entre petits et grands.
Scéno 3000 & OTO modachi 19h
RÉSERVER
vendredi 14 fvrier 2020
Julien Paci : Scéno 3000, Kumisolo : OTO modachi Concert Vernissage
Club et galerie  
Entrée libre
Depuis les platines, Salsifi Velly ambiancera le bar pour mieux friser votre soirée !
Julien Paci : Scéno 3000
Exposition
FR
Détourner, s'approprier, dévier, altérer : Julien Paci aime jouer avec notre rapport aux objets et interroger la relation ambiguë que notre société entretient avec le monde matériel. Alors quand il s'attaque au mobilier du musée, le plaisir du détournement s'en trouve décuplé. Plaisir malicieusement partagé avec des collégiens et des lycéens qui le rejoignent le temps d'une exposition pour coiser l'art du tuning et de la scénographie.
Kumisolo : OTO modachi
Concert
JAP
Après une semaine passée dans le monde fou fou fou de Kumisolo, les musiciens du collège Ferdinand Clovis Pin ne seront plus tout à fait les mêmes. Sous prétexte de composer leur propre représentation de la musique japonaise, ils auront surtout appris à jouer avec les codes et les cultures, affirmer leur singularité, monter sur scène, chanter la vie quotidienne comme dans une comédie musicale et crier haut et fort leur propre représentation du monde. A partager sans modération entre petits et grands.