Meryll Ampe
18h30
Le Lieu Multiple dimanche 15 mars 2020
Concert  
   
Plein Tarif : 6.5 € Tarif réduit : 4 € Le Joker : 3.5 €
Réserver
Codproduction Jazz à Poitiers, l'OH/Le Confort Moderne dans le cadre de festival Sonic Protest Ailleurs.
Meryll Ampe
FR

Sculptrice de formation (elle est passée par la fameuse École Boulle), étudiante plasticienne aux Beaux-Arts de Paris, Mérryl Ampe tisse des liens entre les pratiques. Un parcours transdisciplinaire qui l'a amené à collaborer avec des vidéastes, des chorégraphes, des musiciens... (entre autres et dans le désordre Robin Meier, les collectifs Coax et Supernova, Christian Rizzo ou Boris Achour).

Elle est sculptrice, donc, et elle travaille le son. De la sculpture sonore alors ? Complètement en l'occurrence et avec elle, le terme prend tout son sens. Et comme elle est batteuse aussi, elle réussit à marier toutes ses intuitions dans son art et à donner à ses pièces ces allures changeantes, où la précision rythmique tient une place essentielle.

Une plasticienne sonore qui façonne la matière et les formes. Chez elle c'est la vibration qui fabrique l'objet. Et livre des artefacts bruissants au grain et au relief saisissants.

Elle conçoit ses concerts comme des plans-séquences, révélant la composition immersive d’un espace. Plan par plan, de séquence en séquence, elle construit des univers dans lesquels on se laisse guider jusqu'à s'abandonner, enivré par ces vagues ambient crépitantes, brutalement ponctuées d'assauts noisy bien sentis et de grondements terrifiants. Les paysages défilent, des mondes s'ouvrent et les sons deviennent tactiles.

Meryll Ampe 18h30
RÉSERVER
dimanche 15 mars 2020
Meryll Ampe Concert  
Le Lieu Multiple  
Plein Tarif : 6.5 € Tarif réduit : 4 € Bourse spectacles : 3.5 €
Codproduction Jazz à Poitiers, l'OH/Le Confort Moderne dans le cadre de festival Sonic Protest Ailleurs.
Meryll Ampe
FR

Sculptrice de formation (elle est passée par la fameuse École Boulle), étudiante plasticienne aux Beaux-Arts de Paris, Mérryl Ampe tisse des liens entre les pratiques. Un parcours transdisciplinaire qui l'a amené à collaborer avec des vidéastes, des chorégraphes, des musiciens... (entre autres et dans le désordre Robin Meier, les collectifs Coax et Supernova, Christian Rizzo ou Boris Achour).

Elle est sculptrice, donc, et elle travaille le son. De la sculpture sonore alors ? Complètement en l'occurrence et avec elle, le terme prend tout son sens. Et comme elle est batteuse aussi, elle réussit à marier toutes ses intuitions dans son art et à donner à ses pièces ces allures changeantes, où la précision rythmique tient une place essentielle.

Une plasticienne sonore qui façonne la matière et les formes. Chez elle c'est la vibration qui fabrique l'objet. Et livre des artefacts bruissants au grain et au relief saisissants.

Elle conçoit ses concerts comme des plans-séquences, révélant la composition immersive d’un espace. Plan par plan, de séquence en séquence, elle construit des univers dans lesquels on se laisse guider jusqu'à s'abandonner, enivré par ces vagues ambient crépitantes, brutalement ponctuées d'assauts noisy bien sentis et de grondements terrifiants. Les paysages défilent, des mondes s'ouvrent et les sons deviennent tactiles.