Jazz Serie : collectif Umlaut
Jazz Series : Collectif Umlaut 20h45
Club jeudi 20 février 2020
Concert  
   
Plein Tarif : 12 € Tarif réduit : 10 € Carte Culture : 8 € Tarif adhérents : 8 € Le Joker : 3.5 €
Production Jazz à Poitiers

CONCERT COMPLET !
Jazz Series : Collectif Umlaut
New Old school
France
Louis Laurain : trompette - Pierre-Antoine Badaroux : saxophone alto - Jean Dousteyssier : clarinette basse, Benjamin Dousteyssier : saxophone baryton - Antonio Borghini : contrebasse - Antonin Gerbal : batterie

Depuis une paire d’années, à Paris, des musiciens honorent d’autres musiciens. Et pas depuis les rayonnages d’une médiathèque, pas depuis les fauteuils d’une académie. Mais depuis le cocon d’un bar de quartier du 18ème. C’est calé, c’est cosy, c’est salé. Les six musiciens du collectif Umlaut, (entendus au TAP en 2016 avec le Bal Années Folles) rameutent, avec leurs Jazz Series, la dissidence et combinent les origines populaires du jazz à sa vivacité libertaire. Du jazz peint à la main. Un truc qui vous regarde en coin, qui sait jouer les sales gosses. Les piliers de bar, aussi. Celui du Confort Moderne est remodelé, pour cette date, en cabaret. Ambiance façon jazz club, bis ça repart, comme en 40. À Harlem et aux States. Là où un pianiste à la face cubiste et singulière réarrangeait furieusement le portrait d’une musique alors coincée dans le divertissement. Son nom est Thelonious Monk et cette Jazz Série le poste à l’affiche du répertoire des exfiltrés from Umlaut. Rythmique nerveuse, impros siglées Be Bop et six musiciens sans perte de hauteur, rompus à l’exercice royal de la relecture d’un patrimoine en prise avec son histoire. Pas en reste coté chirurgie rythmique, Misha Mengelberg et Randy Weston seront remis, eux aussi, sur l’établi.


Jazz Serie : collectif Umlaut 20h45
RÉSERVER
jeudi 20 fvrier 2020
Jazz Series : Collectif Umlaut Concert  
Club  
Plein Tarif : 12 € Tarif réduit : 10 € Carte Culture : 8 € Tarif adhérents : 8 € Bourse spectacles : 3.5 €
Production Jazz à Poitiers

CONCERT COMPLET !
Jazz Series : Collectif Umlaut
New Old school
France

Depuis une paire d’années, à Paris, des musiciens honorent d’autres musiciens. Et pas depuis les rayonnages d’une médiathèque, pas depuis les fauteuils d’une académie. Mais depuis le cocon d’un bar de quartier du 18ème. C’est calé, c’est cosy, c’est salé. Les six musiciens du collectif Umlaut, (entendus au TAP en 2016 avec le Bal Années Folles) rameutent, avec leurs Jazz Series, la dissidence et combinent les origines populaires du jazz à sa vivacité libertaire. Du jazz peint à la main. Un truc qui vous regarde en coin, qui sait jouer les sales gosses. Les piliers de bar, aussi. Celui du Confort Moderne est remodelé, pour cette date, en cabaret. Ambiance façon jazz club, bis ça repart, comme en 40. À Harlem et aux States. Là où un pianiste à la face cubiste et singulière réarrangeait furieusement le portrait d’une musique alors coincée dans le divertissement. Son nom est Thelonious Monk et cette Jazz Série le poste à l’affiche du répertoire des exfiltrés from Umlaut. Rythmique nerveuse, impros siglées Be Bop et six musiciens sans perte de hauteur, rompus à l’exercice royal de la relecture d’un patrimoine en prise avec son histoire. Pas en reste coté chirurgie rythmique, Misha Mengelberg et Randy Weston seront remis, eux aussi, sur l’établi.