Fragments, F/LOR
Fabrice Laureau aka F/LOR
Club Du 2 au 18 juillet 2021
Installation ouverte du mercredi au dimanche de midi à 18h.
Nocturne tous les vendredis soirs jusqu'à 22h.
Entrée libre
Installation  
   

Misant sur la spontanéité et un instrumentarium minimal, Fabrice Laureau aka F/LOR s’intéresse au son en tant que matière. Depuis 2001, dans sa recherche personnelle, il s’oriente vers la manipulation d’une grande diversité de sons. Il en collecte régulièrement dans son environnement, pratique le sampling (échantillonnage-déformation) ou la pure synthèse modulaire analogique tout en s’interessant aux potentiels acoustiques d’un espace donné.
Depuis, 2013, il imagine installations et performances sonores jouées dans une semi obscurité à proximité du public privilégiant ainsi une intimité partagée, imprégnée de calme et de réceptivité. L’image photographique y est souvent associée par une présence subtile, qui est une sorte de ponctuation de l’espace, un clin d’oeil à la trajectoire, à la promenade et au déplacement.
Son travail plastique élaboré à partir d’éléments simples, répétitions, motifs, formes géométriques, papier, contraste du noir et blanc, ainsi que l’utilisation d’un dispositif sonore minimal, mettent en evidence sa volonté de créer avec peu, dans une démarche poétique à rapprocher de l’esprit Chán ou Zen ouverte sur l’extérieur.
Il cherche, en s’adaptant au lieu qui l’accueille, à proposer un espace équilibré, organisé suivant sa sensibilité, et un temps de contemplation-réflexion où se répondent les notions de plein-vide, limité-illimité, individualité-communauté, aléatoire-déterminé. Dans Fragments, il questionne, comme le suggère le titre, ce qui est morcelable ou fragile, utile et vital.
Fragments a été pensé, installé et joué une première fois au 104 Paris en Octobre 2019. La forme présentée au Confort Moderne cet été est une nouvelle version repensée en fonction du lieu proposé (la salle du Club au Confort Moderne). La performance du 2 juillet jouée en direct sera enregistrée et servira de base à la diffusion-installation qui deviendra accessible au public toute la journée, par cycles de 20 minutes, du 2 juillet au 18 juillet 2021. A cette occasion, un vinyle 7” en tirage limité sera édité sur son label Ouvré avec une pochette toute faite main.

Fabrice Laureau aka F/LOR
Art sonore / Musique
FR
 

Fabrice Laureau est musicien et également ingénieur du son. Dès son plus jeune âge, il est passionné par la photographie, le monde du vivant, du minéral, les paysages et les traditions rituelles. Diplômé en Sciences de la Terre, il choisit pourtant la voie de la musique et du son. Il mène une carrière depuis deux décennies avec ses groupes Prohibition puis NLF3 (auteur de nombreuses créations à l’image commandées par la Fondation Cartier, La Philharmonie, Le Louvre,…).
Depuis 2001, il s’exprime également en solo avec son projet F/LOR, se penchant sur un type de musique plus abstraite. En 2013, il sort un premier album solo Blackflakes puis, en 2018, son second, Edges, enregistré en une journée misant sur la spontanéité et un instrumentarium minimal. S'intéressant au son en tant que matière, dans une démarche de recherche personnelle, il travaille autant le sampling que la synthèse analogique et entreprend depuis 2014 l’enregistrement de sons glanés dans son environnement qu'il utilise ensuite dans des installations sonores ou lors de concerts joués dans l'obscurité à proximité du public. Fin 2018, il lance un nouveau label qu'il nomme Ouvré (comme ''fait main'') pour lequel il travaille le son mais aussi façonne pochettes, papier et photos, le tout en tirages limités à la manière de l'édition d'artiste. Depuis 2019, il crée des pièces sonores avec l’artiste réunionnaise Gabrielle Manglou pour ses expositions à la Cité Internationale des Arts de Paris, au Musée de la Marine à Port-Louis, puis au Cap-Centre d’art de St Fons, Fr.  Ses activités d'ingénieur du son l'amènent aussi à produire régulièrement de nombreux disques d'artistes reconnus (The Dirty Three, Shannon Wright, The Married Monk, Yann Tiersen, Herman Düne, Don Nino, Francoiz Breut, Gabriel Afathi, …)