Concert en famille : Thibault Florent - So-lo-lo #3
Thibault Florent - So-lo-lo #3 10h30
Club dimanche 13 mars 2022
gratuit pour les moins de 3 ans
Concert  
   
Plein Tarif : 3.5 € Tarif réduit : 3.5 € Carte Culture : 3.5 € Tarif adhérents : 3.5 € Le Joker : 3.5 €
Production Jazz à Poitiers
Thibault Florent - So-lo-lo #3
Bricot dévôt
FR
So-lo-lo, c’est très jo-li-li. Idiotie de rédacteur ? Possible. Mais cette phrase rythmée est avant tout artisanale. Aussi artisanale que ce solo. Thibaut Florent fait suivre son solo #2 de celui-ci, titré #3. C’est logique et pas moins délicat que le précédent, délicat et nourri de l’expérience du guitariste. La pratique du gamelan l’a frappé au cours de son parcours, il crée ainsi un one-man-band timbré et fabriqué à la main, augmentant sa guitare à 12 cordes avec force de baguettes et d’autres pièges sonores très malins. Les petits objets du quotidiens activés par le musicien échauffent l’ouïe autant que la vue. C’est très joli de le voir échafauder cette musique fragile et dense à la fois. C’est même très aimable. Les choses sont bien faites, ‘aimable’ c’est aussi le sens de Basa-Basi, titre de cette troisième échappée en solitaire emprunté au balinai. Basa-Basi, azy c’est bo-bo-bo.

Concert en famille : Thibault Florent - So-lo-lo #3 10h30
RÉSERVER
dimanche 13 mars 2022
Thibault Florent - So-lo-lo #3 Concert  
Club  
Plein Tarif : 3.5 € Tarif réduit : 3.5 € Carte Culture : 3.5 € Tarif adhérents : 3.5 € Bourse spectacles : 3.5 €
Production Jazz à Poitiers
Thibault Florent - So-lo-lo #3
Bricot dévôt
FR
gratuit pour les moins de 3 ans
So-lo-lo, c’est très jo-li-li. Idiotie de rédacteur ? Possible. Mais cette phrase rythmée est avant tout artisanale. Aussi artisanale que ce solo. Thibaut Florent fait suivre son solo #2 de celui-ci, titré #3. C’est logique et pas moins délicat que le précédent, délicat et nourri de l’expérience du guitariste. La pratique du gamelan l’a frappé au cours de son parcours, il crée ainsi un one-man-band timbré et fabriqué à la main, augmentant sa guitare à 12 cordes avec force de baguettes et d’autres pièges sonores très malins. Les petits objets du quotidiens activés par le musicien échauffent l’ouïe autant que la vue. C’est très joli de le voir échafauder cette musique fragile et dense à la fois. C’est même très aimable. Les choses sont bien faites, ‘aimable’ c’est aussi le sens de Basa-Basi, titre de cette troisième échappée en solitaire emprunté au balinai. Basa-Basi, azy c’est bo-bo-bo.