Retour sur la soirée en images

accéder au site
Le Confort Moderne en travaux

samedi 13 février 2016

Concert Performance Exposition

Dernière nuit avant travaux

Helena Hauff, Nah:, Drame, Housewives, Distopark, Gugayage, Cantenac Dagar, Nibul, Graffitis Ingénus / Radio Vedette, Fort Crevecoeur, Manoï, Los Curators, Ergo, Fiction

lieu

Le Confort Moderne

horaire

19h

info

Réservation chaleureusement recommandée
Une coproduction le Confort Moderne, la Fanzinothèque, Jazz à Poitiers et Transat

tarif

Tarif unique : 5€
Helena Hauff
Nah
Drame
Housewives

Une nuit de plus pour remonter l'allée, entendre sonner la salle de concerts, repeindre l'entrepôt-galerie, laisser votre empreinte à la Fanzinothèque, se laisser surprendre par des concerts cachés dans tous les coins, prendre un, deux, trois verres au bar, abolir temporairement les règles, se laisser séduire par un dj, se construire des souvenirs, se perdre sur le dancefloor... Une nuit de plus avant que le Confort ne se transforme en chantier à ciel ouvert pour devenir le lieu dont on a tous rêvé. La nuit vous appartient !

Helena Hauff

Une musicienne discrète, une techno sombre et glacée, un label baptisé Return to Disorder, un penchant pour les technologies analogiques, un goût pour le grain, le souffle et les aspérités du son, une posture anti-carriériste, un faible pour le rétrofuturisme, une préférence pour les clubs underground, un regard merveilleusement profond : Helena Hauff est chez elle au Confort Moderne. Fermons les yeux, écoutons-la et laissons-lui le soin de soulever la salle le temps d'un dernier concert.

#Techno
Allemagne
Salle de concerts

Nah:

Il s’appelle Nah mais dit plus volontiers Fuck! Seul avec sa batterie et ses samplers, ce batteur américain devenu producteur européen retourne à peu près toutes les bonnes manières, s’attaque au hip hop avec l’âme d’un keupon, pioche ses samples là où ça le chante et boycotte les conformismes musicaux. A ne surtout pas classer, sinon avec les dissidents Death Grips, B L A C K I E et consorts.

#Hip hop dissident
Etats-Unis
Salle de concerts

Drame

Parce que toute bonne épopée comporte son lot de drames, l’invitation faite à cette nouvelle formation kraut-punk mutante et psyché sonne comme une évidence. Réunie autour de Rubin Steiner, cette bande de musiciens boulimiques accomplissent le miracle de nous instruire sur la piste de danse, en empruntant à Can, Beak, Moondog ou Philip Glass quelques chapitres de suspens, de tension, de joie, de danger et d’amour. Un drame parfaitement ficelé qui se termine en happy end.

#Kraut-punk
France
Salle de concerts

Housewives

Ils viennent de Londres mais enregistrent en France, à la campagne. Là où les cordes de guitare se mutent en barbelés et où l’on dope la no wave new-yorkaise aux OGM pour lui insuffler une puissance sonore bien d’aujourd’hui. Un sax au goût de ferraille, une batterie aux sons de rocaille, la caisse de résonnance d’un tracteur et le carillon du clocher voisin complètent le tableau, plus post-punk que bucolique.

#Post-punk
Royaume-Uni
Salle de concerts

Distopark

Chloé Dugit-Gros, François-Noé Fabre, Nelly Monnier, Samir Mougas, Kevin Rouillard, Eric Tabuchi
Eric Tabuchi et ses invités vous proposent de profiter du chantier pour abolir temporairement les codes de l’exposition. Le temps d’une partie de paintball à l’échelle de l’entrepôt-galerie, appropriez-vous l’espace du musée, libérez-vous du sacro-saint white cube en le recouvrant de jaune, de vert fluo et de bleu turquoise, peignez dès le vernissage, ces sculptures monumentales destinées de toute façon à ne vivre que le temps de l’exposition, faites du vernissage un anti-début. Entre distraction et dystopie, entrez dans le Distopark.

#Paintball for all
France
Entrepôt-galerie

Gugayage

Marée noire industrielle rythmée, saturée de basses, de cris, de bruits… Ultra lourd, ultra lent, ultra violent, ultra dansant. Avec Yann Geoffriaud A.K.A Yann is the bastard, ancien batteur du mythique groupe ricain Sikhara et Guillaume Gaffiat qui pilote de nombreux projets comme TRKK (perf bourinnade/larsen) et le très singulier «A ten years winter».

#Duo tech-noise
BTK Records
Atelier - Programmation Jazz à Poitiers

Cantenac Dagar

Duo instrumental brut et criard. Banjo avec les doigts ou à l’archet, rythmique avec la bouche et lecteur K7 sont les ingrédients d’une recette très particulière et toute personnelle aux teintes noise magnétique et post-indus.

#Psych-noise
Isola Records
Atelier - Programmation Jazz à Poitiers

Nibul

Deux membres du groupe free-noise toulousain PIAK; Julien Gineste et Bertrand Fraysse. D’immenses plages lourdes et profondes au saxophone dans lesquelles s'intriquent une déferlante de notes, s'ajoute une batterie incessante composée de cloches, de gamelles, de trucs en cuivre, de cymbales...  Sorte d'hypnose bruyante et athlétique qui nous emmène peu à peu vers un mur de son chaud et humain.

#Duo saxophone/batterie, bourrée tibétaine
Isola Records
Atelier - Programmation Jazz à Poitiers

Graffitis Ingénus / Radio Vedette

Depuis un quart de siècle, des objets de papier envahissent petit à petit la Fanzinothèque. Qu’ils soient catalogues de bruit graphique, microéditions précieuses, bandes dessinées colorées, journaux noirs et austères, magazines écrits par des fanatiques de musiques souterraines, ces occupants se voient dans l’obligation de quitter temporairement leur repaire. Les murs de la Fanzinothèque seront vides. Avant qu’ils ne soient détruits, nous vous invitons à y laisser votre marque sous l’égide d’une création collective géante.

#Dessins géants créés sous l'influence de funk cosmique et du twist déviant diffusés par Kikifruit, Plastic Bernard et DJ l'après midi

La Fanzinothèque - bar - 19h00 > 02h00

Fort Crevecoeur

Fort Crèvecœur est un passage éclair posé comme ça sur le sol. Fragments de musique au banjo, mélodica, cloches ou lecteur cassette. Chaque son, chaque bruit contient une tension et un possible écroulement. Poésie acoustique tout en retenue, noyée dans le silence.

#Musique instrumentale squelettique
Isola Records
La Fanzinothèque - Programmation Jazz à Poitiers

Manoï

Réappropriation du sol de la Fanzinothèque : Une tente quechua, des cadres de sérigraphie, les roulades d'un animal fantasmagorique, des dessins imprimés partout
Membre d’une confrérie secrète de micro-éditeurs incivilisés officiant dans les recoins cachés du massif central, Manoï créé des dessins bruts, candides et profanes qu’il imprime à quelques dizaines d’exemplaires. Auprès des maitres fous de la sérigraphie, il a appris à invoquer les dieux des couleurs. Ainsi, certains soirs, il se transforme en un être tinctorial extraordinaire. Un peu avant que les derniers rayons de la lune ne disparaissent, vous assisterez au parcours aveugle d’une Tortue Géniale colorant la terre de traces acidulées.

#Performance
France
La Fanzinothèque

Los Curators

Los Curators est un consortium de djs et sélecteurs à géométrie variable que l’on aperçoit à la nuit tombée dans les soirées choisies. Le Confort Moderne lui confie le soin d’orchestrer cette dernière danse et de graver la fin de soirée dans toutes les mémoires !

#Dj set

Bar

Ergo


C’est un ogre, il est immense, personne ne sait où commence son corps ni où il s’achève. Il est chronophage, lithophage, xylophage, anthropophage, allélophage : rien ne se soustrait à son appétit. Il ne suit qu’un tropisme, celui de sa faim Ce qu’il mange, il le digère ou le régurgite, le transforme. Existe-t-il vraiment ? Seules les traces qu’il laisse le rendent tangible.
Les étudiants de l’Ecole des Beaux-Arts de Bordeaux incarneront Ergo, sous la forme d’un workshop live, performé et itinérant, à travers les espaces du Confort Moderne. A la périphérie du Distopark, Ergo ne sera pas à l’abri d’une balle perdue.

 

#Workshop
Bordeaux

Fiction

Premier concert public de Fiction, entouré de shows bruitistes pirates joués par les fantômes briscards du faubourg du Pont Neuf.

##Old cold wave
France
Labo
Également au Confort
Concert

DeWolff / Kaviar Special