Daniel Turner (IPN)
Daniel Turner
Entrepôt jusqu'au 13 juillet

Exposition du 06 avril au 1er juillet 2018
Du lundi au vendredi de 12h à 18h, le samedi et dimanche de 15h à 17h30
-
Vernissage Vendredi 06 avril à 19h en présence de l’artiste
Dj set de Powell
-
Rencontre // Mardi 27 mars à 14h
Daniel Turner et Jacques Chauvin en conversation avec Sarina Basta
EESI, Ecole Européenne Supérieure de l’Image, Poitiers

Entrée libre
Exposition

Pour sa première exposition monographique en France au Confort Moderne, ainsi que pour sa résidence en cours, l’artiste américain Daniel Turner se penche sur le patrimoine industriel de la région de Poitiers.
Turner travaille principalement avec la sculpture, la création ou manipulation de matériaux, objets et environnements dans des formes atmosphériques tactiles. Ces formes sont souvent caractérisées par des réponses spécifiques à un site, sous une série de processus contrôlés. En basant ses formes sur des transpositions, l’artiste distille des environnements directement dans le champ de l’architecture.
Dans ses œuvres passées, où une salle d’attente entière est coulée dans des barres solides ou encore un ancien centre psychiatrique réduit à une tache sur un mur d’exposition, une cafétéria dissoute sur l’étendue d’un sol.
Pour son exposition au Confort Moderne, Daniel Turner travaillera partiellement in situ, en relation avec les espaces à sa portée et leurs diverses formes de matérialité. L’exposition sera centrée sur une série de poutres IPN (I à Portée Normal) utilisées à l’origine pour soutenir l’édifice de l’usine sur laquelle se dresse le site du Confort Moderne actuellement. Puisant dans les fondations architectoniques et historiques du lieu, Turner transformera ces poutres sur le site en préservant un lien hypersensible à la géographie du lieu, à ses associations culturelles et à l’échange humain.
Il construit aussi des murs semi-permanents, qui génèrent à leur tour une série de protocoles significatifs sur les usages potentiels du lieu. Alors qu’il s’engage activement avec le contexte spécifique d’une institution et sa culture matérielle, ses gestes tranchants continuent de signaler des enjeux de perception.
Cette exposition a été produite en partenariat avec la Filature (Ligugé) et avec Jacques Chauvin, ethnologue, ayant fait l’étude du site du Confort Moderne au niveau patrimoine industriel.

Biographie

Daniel Turner est né au Portsmouth Virginie, aux Etats-Unis en 1983. Il a étudié la peinture au San Francisco Art Institute et vit actuellement à New York. Turner a exposé à la Chinati Foundation, Marfa Texas, la Sorbonne Nouvelle, Paris, France, le Kunstmuseum Krefeld, Krefeld Germany, la Galerie im Taxispalais, Innsbruck, Autriche, le Virginia Museum of Contemporary Art, Virginia Beach, Virginie, le Centre d’art Contemporain au Château d’Ujazdowski, Warsaw, Pologne et le Muzeul de Arta Cluj-Napoca, Cluj, Roumanie.

Sur le site du Confort Moderne

Le Confort Moderne a été construit en 1910, à l’origine comme une annexe d’une des plus grandes manufactures textiles de la région, la Société anonyme de filature et de tissage de Ligugé. Transformé, avec l’implantation de vastes bâtiments, en fonderie de fonte mécanique et agricole en 1933, la Fonderie Lucet, puis Rocher, l’a employé à la production d’obus dès 1936. En 1939, 205 ouvriers y travaillent. L’industriel Maurice Rocher (qui possède un important groupe industriel à Cenon), poursuivant l’activité de fabrication d’obus pendant l’Occupation, connait des difficultés après la guerre. En 1961, l’entreprise de maçonnerie Breuil s’installe sur le site, implante 21 box de garage locatif, compartimente les hangars en entrepôts loués à diverses entreprises (Poinson et Hailon, Moreau-Cep, Sercoop, Roumilhac). En 1976, les Ets Bercier, sous l’enseigne Confort 2000, louent la plus grande part comme réserve de leur vaste magasin d’électroménager créé dans l’ancien Prisunic, 1 route de Gençay. Depuis 1985, l’association l’Oreille est Hardie y développe une organisation culturelle. Le site est acquis par la Ville de Poitiers en 1988. Il demeure un centre de culture dédié en partie à la musique, la recherche et les arts visuels.

Commissariat : Sarina Basta

Daniel Turner
USA
 
site
web
Daniel Turner est né en Virginie, aux Etats-Unis en 1983. Il a étudié la peinture au San Francisco Art Institute et vit actuellement à New York.  Son travail a été exposé à la Chinati Foundation, Marfa TX, Université Sorbonne Nouvelle, The Museum of Contemporary Art Virginia Beach, La Biennal de Prague.