Centre of the Centre - Mel O'Callaghan
Mel O'Callaghan , Respire, Respire, 2018/2019
Entrepôt Du 14 juin au 18 août 2019

Une co-production avec Artspace, Sydney et le UQ Art Museum, Brisbane, Australie

Entrée libre
Exposition

Vernissage le vendredi 14 juin à 18h30

Performances Live! à partir de 19h

Conférence le 22 juin à partir de 17h avec Mel O’Callaghan et Alexie Glass Cantor, directrice de Artspace Sydney.

Horaires d’ouverture : du lundi au vendredi de 12h à 18h, le samedi et le dimanche de 15h à 17h30 et les soirs d’événements. Visites commentées tous les mercredi à 15h et les dimanche à 15h30

Horaires d’été : Du 15 juillet au 18 août, les expositions seront ouvertes du mercredi au dimanche de 16h à 20h.

Mel O'Callaghan
Artiste
AU
 
site
web

Mel O’Callaghan s’intéresse aux états de vie et de conscience extrêmes dans des environnements qui font du rituel et la résistance une partie essentielle de leur transformation. Des grottes inaccessibles de Bornéo jusqu’aux profondeurs de la mer, l’artiste cherche les extrêmes de la vie suivant une perspective où la complexité des lieux permet de mieux comprendre certains aspects de la condition humaine.

Pour sa nouvelle commande Centre of the Centre, l’artiste s’est déplacée à 4km de profondeur dans la dorsale Est-Pacifique (Océan Pacifique), où des conditions de vie extrêmes sont observées par des scientifiques pour mieux comprendre leurs origines. Une série de sculptures en verre développées par l’artiste pour leurs qualités de réverbération, deviennent des dispositifs de capture du souffle activés par des performeurs dans l’exposition ; un autre pan du programme Live ! proposé par le Confort Moderne cette année. Le nouveau film de l’artiste, tourné à l’intérieur d’un sous-marin, sera également présenté pour la première fois.

Mel O’Callaghan est née à Sydney (Australie) en 1975, elle vit et travaille à Paris. Elle a notamment exposée au Palais de Tokyo, Paris ; à la National Gallery of Victoria, Melbourne ; au Serralves Museum, Porto ; au Centre Pompidou, Paris & Malaga ; à L’Institut d’art Contemporain de Villeurbanne (IAC) et au Centre d’Art Contemporain Witte de With, Rotterdam. Mel O’Callaghan à également participé à la 19e Biennale de Sydney et MACRO – Museo d’Arte Contemporanea Roma et gagné le Prix SAM pour l’art contemporain au Palais de Tokyo en 2015.

Centre of the Centre sera également visible à Artspace, Sydney ; au Museum of Contemporary Art and Design (MCAD), Manila, Philippines ; à Art Sonje Center, Seoul, Corée du Sud ; au Carpintarias de São Lázaro Centre of Contemporary Art, Lisbonne, Portugal et dans plus de huit autres centres culturels australiens - avec Museums & Galleries New South Wales (MGNSW).
Ce projet est soutenu par l’Australia Council for the arts, la Fondation des artistes, The New School Parsons Paris et a été produit avec l’aide d’Alexandra Pedley, Matthieu Gasnier, Clemens Habicht et le Confort Moderne.

Respire, Respire, 2018/2019
Performance
 

Performances les 15 et 22 juin à partir de 16h (puis tout au long de l’exposition).

Avec Sabine Rittner, Damaris Haertl, Nile Guiraud, Konstanze Stoiber, Alice le Ster et le soutien des étudiants de l’EESI

La respiration est un outil puissant qui lie le corps et l’esprit et permet de modifier ses états de conscience. Respire, Respire est une série de performances dans le cadre de l’exposition Centre of the Centre organisée au Confort Moderne. Il s’agit d’un rituel de 20 minutes qui permet d’atteindre un état de transformation de conscience par la respiration. La performance se déroulera à travers une chorégraphie de techniques de respiration, accompagnée et guidée par le son d’une harpe. Au fil du temps, lorsque les interprètes respireront de plus en plus vite et plus profondément, ils pourront entrer dans un état de transe. Cet état de transformation de conscience sera déclenché par une coordination entre le mouvement et la respiration. Les performeurs pourront guider les visiteurs à travers une respiration cyclique, soit par une participation active, soit par une observation passive. L’accumulation de respiration engendrera une forme d’expérience collective généreuse et emphatique menée par ces forces unifiantes.

La technique de respiration a été développée en collaboration avec Sabine Rittner, psychologue et chercheuse au Département de Psychologie Médicale de l’Université de Heidelberg (Allemagne), en utilisant des techniques de respiration reconnues pour leurs potentiel thérapeutique et neurogénératif.