Tortilla Flat, Sylvie Courvoisier Trio
Concert
Performance
vendredi 27 avril 2018
Entrepôt à 18h30 et club à 20h45
Projection et rencontre en entrée libre, produit par l'OH/Le Confort Moderne

Tortilla Flat
Exposition et projection
Entrepôt
Entrepôt à 18h30 et club à 20h45
Projection et rencontre en entrée libre, produit par l'OH/Le Confort Moderne

site
web
CETTE RENCONTRE EST ANNULÉE

Une série d'événements est programmée par Massage Production durant l'exposition Tortilla Flat. Cette première séance de projection est dédiée à la notion d'instabilité méthodologique éprouvée par l'équipe de tournage de Tortilla Flat. Massage Production tentera alors de définir une politique de l'instabilité pour décrire un cinéma qui cherche à se fissurer afin de mieux s'ouvrir aux contextes de production.
Sylvie Courvoisier Trio
Trio
USA
Entrepôt à 18h30 et club à 20h45
Projection et rencontre en entrée libre, produit par l'OH/Le Confort Moderne

site
web
Active depuis le milieu des années 1990, Sylvie Courvoisier a su s’imposer comme une pianiste incontournable de la scène internationale (en témoignent ses collaborations avec John Zorn, Mark Feldman, Yusef Lateef...), mais aussi et surtout comme une voix singulière dans le monde bien peuplé des pianistes de jazz. Adepte d’un piano tout à la fois pulsionnel, gestuel et cérébral, elle franchit aujourd’hui une nouvelle étape en se présentant dans la configuration archétypale du trio piano-basse-batterie.
Accompagnée de deux monstres sacrés de la scène downtown new-yorkaise, extraordinaires de complicité et de fluidité organique, Sylvie Courvoisier nous dévoile une nouvelle facette de son œuvre, définitivement à part.

Sylvie Courvoisier figure parmi les pianistes les plus créatifs de la scène new-yorkaise, combinant une technique remarquable à une ouverture esthétique embrassant la musique classique, le jazz, l’improvisation et bien plus. Ce trio s’impose comme une combinaison parfaite d’improvisation et de composition. Un projet essentiel qui met en valeur un nouveau monde musical passionnant.
John Zorn