The Bridge#8
Concert
vendredi 12 octobre 2018
The Bridge#8
Impro transaltantique
US/FR
site
web
Un trésor de saxophones et de clarinettes, la chaîne de montagnes de la contrebasse et de la batterie, les torrents qui dévalent leurs pentes, les coulées de lave qui épaississent leurs flancs, les remontées tout sauf mécanique (les ascensions selon Coltrane...), ou comme le dit si bien Antonin-Tri Hoang, l'occasion rêvée pour réinventer un son, redevenir un enfant qui découvre tout au fur et à mesure, qui compose avec les objets, les êtres et les paysages autour de lui. Trouver une musique commune qui n'aurait plus d'âge, plus d'origine, mais une langue pour gazouiller, des pieds pour se déplacer et le voyage pour grandir.
Et Samuel Silvant, pour tout résumer : Quoi de plus "simple" que les tambours et les roseaux ? Nous serons ici "libérés" du soutien harmonique d’un piano ou d’une guitare ; mais aussi de l’électricité. Retour au primordial ? Liberté? Liberté pour moi essentielle dans la musique que nous défendons.
Qu'il s'agisse de déployer les grandes étoffes rythmiques, de les déplier et replier en courbes plus ou moins accentuées, de suivre et d'alimenter les courants énergétiques, ou de reconsidérer la mécanique même de l'instrument comme source sonore, émetteur d'ondes, véhicule de l'inouï... Qu'il s'agisse de faire monter la fièvre, d'étirer la pâte des souffles, de raréfier leur retentissement, que ça fuse, ruse ou luise, seul compte d'être capable de tout.