Pateras, eRikm
Pateras, eRikm 20h45
club mercredi 31 janvier 2018.
Concert  
   
Plein Tarif : 12 € Tarif réduit : 10 € Bourse spectacles : 3.5 €
Réserver
Pateras, eRikm
AUS - FR
Produit par Jazz à Poitiers

Gratuit moins de 12 ans
Super tarif : 8€
site
web
Antony Pateras : électronique - eRikm : électronique

On connaît Pateras pour Pivixki et ses pièces électroniques, on connaît eRikm pour son prolifique apport aux expérimentations électroniques. Ce qu'on ne connaît pas encore, c'est le duo entre Pateras et eRikm. Nul doute qu'entre ces deux musiciens le dialogue sera conséquent. On pourrait qualifier la pratique d'eRikm de minimale, elle pourrait se résumer à une question : que reste-t-il du dispositif de l'électronique quand il ne reste que sa « lutherie »? On pourrait qualifier la pratique d'Anthony Pateras de brute, ou posée autrement comment on peut produire du hard métal avec de l’électronique ?

Schématiquement, le travail d'eRikm et Pateras joue sur quelque chose de l'ordre de l'attention, de la tension, et de la puissance. De l'infime au plus massif, de la sonorité la plus invisible à la plus maximale, c'est un travail d'équilibre. Accélération et décélération, silence et saturation, l'idée est bien d'y développer une puissance, une puissance électronique, extatique, sensible et intense.
Pateras, eRikm 20h45
RÉSERVER
mercredi 31 janvier 2018
Pateras, eRikm Concert
club
Plein Tarif : 12 € Tarif réduit : 10 € Bourse spectacles : 3.5 €
AUS - FR
Produit par Jazz à Poitiers

Gratuit moins de 12 ans
Super tarif : 8€
site
web
Antony Pateras : électronique - eRikm : électronique

On connaît Pateras pour Pivixki et ses pièces électroniques, on connaît eRikm pour son prolifique apport aux expérimentations électroniques. Ce qu'on ne connaît pas encore, c'est le duo entre Pateras et eRikm. Nul doute qu'entre ces deux musiciens le dialogue sera conséquent. On pourrait qualifier la pratique d'eRikm de minimale, elle pourrait se résumer à une question : que reste-t-il du dispositif de l'électronique quand il ne reste que sa « lutherie »? On pourrait qualifier la pratique d'Anthony Pateras de brute, ou posée autrement comment on peut produire du hard métal avec de l’électronique ?

Schématiquement, le travail d'eRikm et Pateras joue sur quelque chose de l'ordre de l'attention, de la tension, et de la puissance. De l'infime au plus massif, de la sonorité la plus invisible à la plus maximale, c'est un travail d'équilibre. Accélération et décélération, silence et saturation, l'idée est bien d'y développer une puissance, une puissance électronique, extatique, sensible et intense.