accéder au site
photo : E. Tabuchi

vendredi 30 juin 2017

Concert Festival
Carré Bleu

Bruisme #7

Wassié - Sourisseau - Läderach , Goat (jp), Johann Mazé , Martial Bécheau , Solex

lieu

Carré Bleu

horaire

19h

info

Bruisme #7
Du 29 juin au 02 juillet 
Festival organisé par Jazz à Poitiers

tarif

Plein Tarif : 12 € Tarif réduit : 10 € Bourse spectacles : 3.5 € Pass festival - 22 €
Martial Bécheau
Johan Mazé - (c) Matthieu Goury
Goat - (c) Yoshinori Henguchi
Scape goat - (c) Tomoo Gokita
Etenesh Wassié - (c) Christophe Mevel
Quatre jours de musiques bancales mais pas banales pour oreilles curieuses, avisées ou flâneuses. Improvisées (souvent), expérimentales (parfois un poil), créatives (pour sûr), différentes (tant qu’à faire !)… des musiques qui lorgnent vers le rock, louchent sur l’electro, qui flirtent avec le jazz et s’ouvrent sur la world. Qui hurlent leur saine colère ou murmurent en tendresse. Qui se foutent bien des étiquettes, surtout. Avec des jeunes pousses ou des vénérables, des premières rencontres ou des complices inséparables. Tout ça dans des espaces imaginés comme autant de mondes à part, de lieux de culte en lieux de cuites… Du Bruisme quoi !

Wassié - Sourisseau - Läderach

Etenesh Wassié : voix
Mathieu Sourisseau : basse acoustique
Julie Läderach : violoncelle

Sur le fil que tissent une basse fiévreuse et un violoncelle charnel, la voix funambule de la diva chaloupe, divague, s’envole, percute et envoûte. Un enchantement sauvage, presque vénéneux. Cette majesté éraillée, où la jouissance du chant profond de l’Ethiopie n’est jamais loin de la souffrance, nous emporte dans un ailleurs qui entête à jamais.

#cordes sensibles
Ethiopie, France

Goat (jp)

Koshiro Hino : basse, percussions
Akihiko Ando : sax, percussions
Tomohisa “Soopy” Suzuki : batterie
Takafumi Okada : batterie

Entre trance-post-rock en lévitation et dérapages noisy, les Goat malaxent un son hypnotique et hautement addictif. Aspiré dans leurs boucles infinies, on y croise des esprits psychédéliques et entrevoit des au-delàs fascinants. Couche par couche, saxophone, basse et percussions s’entremêlent, les mélodies s’installent, les harmonies s’envolent.

#rhythm & sound
Osaka, Japan

Johann Mazé

Chausse-Trappe, France Sauvage, le Cercle des Mallissimalistes, l’Ensemble Un… et tout seul aussi ! Même si on croirait qu’ils sont quinze dans ce solo de batterie. Un drum-kit en forme de foutoir avec des fûts, de la ferraille, des mégaphones… tout ça complètement acoustique, pour une approche carrément saturée mais complètement libérée du 220 V.

#tambours battants
France

Martial Bécheau

Un monde sonore à lui tout seul, hors-norme, hors du temps, des tendances ou des courants. De l’électro-acoustique peut-être, mais plus proche de Dubuffet que de Schaeffer. Un patchwork surréaliste d’effets, de cut-up, de field recordings ou d’ultra-fréquences, difficile à décrire. Quoique, son dernier opus s’intitule « Alice au pays des buvards ». Ça résume bien la chose…

#acid music
France

Solex

Jean-Luc Cappozzo : trompettes
Patrice Grente : contrebasse
Etienne Ziemniak : batterie
Jean-Aussanaire : sax

Depuis plus de quarante ans les exégètes diptérophiles s’agitent en tout sens pour savoir si le free ça en serait ou pas, du jazz. Ou si ça swing. Ces quatre-là ont mieux à faire ! Invoquant Ornette, Don Cherry ou Sam Rivers, ils jouent et pi c’est tout. Tension, énergie, lyrisme exacerbé, générosité et plaisir partagé, voilà bien les seules étiquettes à leur coller.

#swing et sueur
France
Également au Confort
Concert Festival

Bruisme #7

El Selector Andaluz , F.UT.U.R.OS.C.O.P.E , La Tène

Concert Festival

Bruisme #7

El Selector Andaluz , Gwyn Wurst , Prune Bécheau , Threesome , Èlg , BOA